Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 juin 2015

le projet Espaces Ex aequo...une nouvelle aventure

2015 est aussi la mise en place de notre nouveau projet.

Nous avons souhaité travaillé sur l'égalité Femmes/Hommes par le prisme de l'espace Public.

Comment les femmes et les hommes investissent cet espace?

les dernières études attestent que les lieux ayant un lien avec les enfants est bien souvent le seul occupé par les femmes.

Afin de participer à une prise de conscience et peut-être créer une légitimité nous voulons mettre en place des Flash Mob dans le quartier des Aunettes (Sainte Geneviève des Bois et Fleury Mérogis).

Nous avons mis en place des ateliers qui nous permettent de débattre et de préparer les flash mob depuis le début de l'année au collège Paul éluard et à Femmes dans la cité.

Plein de surprises, du chant, des chorégraphies, les habitants et la collaboration avec l'ensemble des associations du territoire afin que chacun participe selon son activité à ces évènements.

on vous tient au courant,

à très vite

 

Chemins de Femmes

A3.jpg

 

Le projet Chemins de Femmes

 

« Chemins de Femmes » c’est un de ces projets qui permet la rencontre entre l’humanité et l’espoir.
C’est une aventure de deux ans qui a abouti à ce livre-CD. Le point de départ est bien que des femmes prennent la parole pour accompagner la lutte contre les discriminations subies par les femmes. Le résultat est un objet du commun.

Nous avons mené des ateliers hebdomadaires avec des femmes de Sainte Geneviève des Bois et d’Epinay Sous Sénart qui ont hébergé une multitude de moments. Ils ont été le refuge de ces contes, de ces dessins, de ces chants et d’échanges riches.

Les histoires présentées ici ont été inventées par les participantes. Les femmes ont aussi entièrement interprété les chants et les contes du CD.

« Chemins de Femmes », c’est aussi l’envie d’une suite.
Huit femmes ont donc été formées à l’art du conte. Elles vont prendre la route pour répandre la tolérance et la curiosité de l’autre. Elles vont conter dans les écoles, les PMI, les bibliothèques, les lieux qui accueillent des enfants en Essonne et peut-être ailleurs.

Nous aurions des milliers de merci à semer pour être équitable.
Nous allons donc en lancer un, énorme, retentissant, suffisamment fort pour qu’il soit entendu de tous ceux qui ont rendu ce projet possible.
Et un autre, plus pudique, à toutes ces femmes qui ont accepté de nous livrer leurs cœurs, leurs voix et leurs mots. Merci pour cette confiance.
Merci pour les exemples, les rencontres, la force et la volonté.
Nous n’oublierons rien. Ni les rires, ni les cœurs gros, ni les vies croisées. Vous nous avez permis de regarder le beau en face, de croire au mieux et d’affirmer que le commun est la mélodie la plus douce à vivre.

Zmorda Chkimi et Euryale Collet-Barquero

La Compagnie Nue Comme L’œil

0685303356 / nuecommeloeil@gmail.com

 

16 mai 2013

Représentation de "La liberté se paye parfois en étoiles" au 8eme Festival National du Théâtre Professionnel d'Alger du 24 mai au 6 juin 2013

La Compagnie Nue Comme l'Oeil est invitée au 8eme Festival National du Théâtre Professionnel d'Alger pour y présenter sa dernière création "La liberté se paye parfois en étoiles"  du 24 mai au 6 juin 2013.

Nous vous tiendrons au courant dès notre retour...

Affiche_Alger.jpg

17 avril 2013

Le Festival "les Habitants ont du Talent" 22-27 avril 2013

festival.jpg" Il était une fois des lieux qui brassent la vie.

Des lieux qu’on appelle centres parce qu’ils sont au milieu de la vie.

Ils sont sociaux parce qu’ils accueillent, élèvent, réparent, et participent.

Et ils s’occupent des murmures pour les transformer en mélodie.

Si, si.

Ils sont partout, comme une constellation éparpillée sur le territoire.

Mais, tous les deux ans, ils défient la lune et se regroupent.

Patiemment, dans chaque centre, ils tissent un projet avec les arts comme partenaires.

C’est un travail, n’en doutez pas, qui brave le professionnel sans en rougir.

Et puis arrive la semaine. Celle qui réunit tous les talents en présence.

Et c’est le grand ménage.

Le quotidien trop surpris baisse la tête, les rencontres s‘imposent. L’envie s’affirme et le commun finit par gagner.

Une semaine durant laquelle le cœur voyage entre onze centres.

Du théâtre, des sons, de la musique, des photographies, des mots, des sculptures, du cinéma, des percussions, des danses et des costumes se croisent en se saluant.

Des moments qui font envie.

Et au bout de cette semaine d’échanges, un arrêt, le 27 avril.

Une journée à partager dans un même endroit.

Le plaisir de donner une place à chacun et de faire entendre la force du commun juste pour prouver que cela existe.

Juste pour ça.

Un moment à fêter donc. Ensemble.

Comme une récompense d’avoir pourchassé le lien et de l’avoir trouvé.

Nous allons nous y voir, sans aucun doute,

et vous verrez que c‘est une histoire vraie.

Ici, pas si loin de chez vous. Tout près de vos envies et juste à côté du plaisir.

Alors, si le cœur vous en dit, écoutez-le, il est souvent de bon conseil.

Zmorda et Euryale

La Compagnie Nue Comme L’œil.


La fédération des centres sociaux de l'Essonne nous a demandé de mettre en scène ce festival. Une belle aventure pour nous...

31 janvier 2013

Mise en espace lundi 25 Février au Théâtre de la Girandole de "La liberté se paye parfois en étoile"

5.jpg